diumenge, 19 d’octubre de 2008

SKI ALPINISME Affaire Blanc: les précisions de Florent Perrier


2 votes
175 vues
0 commentaires Retour à la liste

Par La Rédaction SkiChrono - Paru le 18/10/2008 à 20h11


Precisions del colega Perrier, interesants...

L'interview accordée le 7 octobre à Skichrono.com par Florent Perrier, sept fois champion du monde de ski-alpinisme et équipier de Patrick Blanc à la Patrouille des Glaciers où ce dernier a été contrôlé positif à la Cera, la dernière génération d'EPO et la même substance retrouvée cet été chez Ricco ou Kohl dans le Tour de France, a soulevé de nombreux commentaires d'internautes.Parmi eux, Florent Perrier en personne, dont la réaction in extenso figure dans la deuxième page des commentaires de la brève, titrée "Pas une surprise" où il s'exprimait déjà sur l'affaire Blanc.

Nous vous livrons quelques morceaux choisis de son commentaire.

"Suite à l''article paru et les différents commentaires qui ont suivi, je viens à mon tour donner quelques informations complémentaires qui, je l'espère, répondront à vos interrogations.
Après avoir fait plusieurs saisons en équipe avec Grégory Gachet ( avec qui bon nombre de podiums et de titres ont été obtenus ), il est vrai qu'il m''est venu l'idée de tenter une saison avec Patrick Blanc car il semblait être la seule personne ( vus ses résultats ) capable de me permettre d'exploiter la totalité de mon potentiel

(...)
C'est donc au printemps 2007 que je décide donc de courir la saison 2007/2008 avec Patrick Blanc,cependant j''ai émis une condition. Je lui demande tout simplement plus de régularité dès le début de saison.
Janvier 2008, les choses commencent mal, il n'a vraiment pas la forme, je suis déçu, mais lui ne s'inquiète pas, il dit que la forme va venir et moi dans ma tête, je me dis quand et comment ?
Début février c'est un peu mieux mais nous sommes encore bien loin du grand Patrick Blanc, à ce moment là, il ne dit plus rien.
Les mondiaux passent et Patrick Blanc ne fait pas d'éclats.
Dix jours plus tard arrive la Pierra Menta, c'est Patrick LE RETOUR : belle performance. Il dira lors d''une interview : " certaines personnes m''avaient enterré un peu trop tôt " J''ai compris que j'en faisais partie.
Début avril, la célèbre course de la montée du Linga. Là ce n'est plus du tout le même homme, avant le départ, le speaker annonçait que Patrick Blanc l''avait informé qu'il se sentait capable de faire une belle performance.Objectif atteint, record battu. Il y a juste une question à se poser, comment peut-on arriver à une telle progression en si peu de temps ( en sachant qu''aux championnats du monde un mois plus tôt, il était très loin) IMPOSSIBLE!!!!
Cependant attention, le palmarès de Patrick Blanc est tout à fait concevable. Je confirme qu''l est possible aujourd''hui, dans la discipline de ski alpinisme d''être 6 fois champion du monde, vainqueur des trois grandes courses mythiques et monter la célèbre piste du Linga en moins de 35 minutes. Et tout ceci de manière entièrement naturelle.
Ce qui est difficilement compréhensible chez lui, ce ne sont pas ses performances mais ses progressions fulgurantes que nous ne voyons nulle part ailleurs du moins à ma connaissance.
Mi avril : Patrouilles des glaciers, l''épreuve Suisse est cette année championnats du Monde longue distance, donc obligation de courir avec des athlètes de même nationalité . C''est donc le coach qui forme les équipes et donne le nom des coéquipiers.
Après, tout le monde connait la suite le mystère Patrick Blanc a enfin été dévoilé. Moi qui disais toujours qu'il n''y avait pas d''argent à gagner donc pas de dopage, j''admets volontiers que je me suis bien planté, mais je reste quand même persuadé que les cas sont rares même si aujourd''hui il est de plus en plus difficile de se faire une idée précise sur le sujet."