Viu la vida no esperis que ella visqui per tú.

La meva foto
Canillo, Idem, Andorra
Bomber, esportista, amant dels viatges i aventures, enamorat de la meva dona i filles i tot amb full energy.

dimecres, 16 de novembre de 2011

Florent troillet torna a competir!

Tout le monde connais les motivations de ton abandon des courses. Apres un année quelles sont les motivations pour un rentre?

«j aime le ski alpinisme et tout les entrainements qu il faut réaliser pour atteindre un objectif. J aime la montagne, la nature, l ambiance qu il y a entre des personnes passionner part le sport. Je suis motiver comme au début de la carrière mais j ai fais une pause sportive qui a été très enrichissante ou j ai vécu totalement autre chose. Je repart frait mentalement et physiquement».

Tu avait laissé les courses de numero 1. Avec quelles ambitions et quelles objectiv as tu maintenant?

«c est vrai que l année ou j ai arrêter tout marchait au top pour moi. C était comme une musique tellement belle mais très rytmer et qui devenait de plus en plus fort alors j ai du mettre la musique sur pause pendant une année . Mais croyer moi je suis très motiver je sais ce que je dois faire pour être performant comme avant, c est une question de temps mais je vais revenir !!! Cet hiver je vais pas faire les coupes du mondes ni les championnats d Europe. Je me prépare pour la pierra menta, le rutor, la patrouille qui sera mon objectif principal pour mon employeur et notre équipe».

En Equipe National ed dans le Team Crazy International tu trouverai Martin Anthamatten, il est ton ami et en plus c'est un partner parfait...Serait lui ton co-equipier ou tu as deja prise contact avec Kilian Jornet?

«oui c est vrai que avec Martin j ai la un super coéquipier. Je m entant très bien avec lui on se ressemble dans la manière de voir les choses et d être. Martin est devenu tres complet et tres regulier il est tres fort. Avec Kilian je ne l ait pas revu depuis le mois d aout mais je vais le revoir bientôt».

Coupe du Monde ou Grand Courses. Lesquelles des deux Cirquit tu prefere et pourquoi?

«j aime bien les 2 circuits. Les coupes du monde doivent impérativement se développer encore pour devenir vraiment attractive pour les athlètes et surtout pour le public. Au point de vue performance pur de l athlète , une coupe du monde est tres Representative mais attention a ne pas fausser le vrai ski alpinisme en course sur piste. Les grandes courses sont très passionnante et motivante pour moi car c est des courses mythique qui on une vrai histoire, elle se cours part équipe ce qui est très enrichissant aussi . Le style d effort n Est pas tout a fait le même . Mais gagner une pierra ou la mezza ou la patrouille reste des moments indescriptible comme un championnat du monde . Il faut être très complet c est a dire skier vite , monter vite , s adapter a des situations imprévisible , force mental».

Jornet, Giacomelli, Anthamatten, Bon Mardion, Eydallin, Lenzi, Boscacci, Antonioli qui serait le plus temibles dans les courses individuelles?

«je pense que tout ces athlète sont très fort avec chacun des qualité différentes. Chaque saison est nouvelle c est toujours un nouveau départ pour tout le monde il n y a rien d acquis et surtout pas dans le sport. Il y a chaque année des bonne surprise alors nous verrons comment la saison se déroule pour tout les athlètes. C est devenu très serrer car tout le monde s entraine un Max et les performance sont de très haut niveau alors c est dur de dire un favoris mais je souhaite que l athlète qui s est donner comme un fou pour s entraîner dur et beaucoup soit récompenser de ses efforts».

Pendant l'année passée loin des courses as tu fait des entrainements ou tu aurais besoin de cet automn pour tourner competitif?

«j ai toujours fait du sport regulierrement mais rien a voir avec le volume et la qualité des entrainement que je faisais avant mon arrêt. C est pour ça que je suis patient je ne vais pas bruler les étapes il me faut encore du temps d entrainement pour être performant. En ce moment je suis a 50% de mon maximum mais sur le bon chemin».

Skialpinisme et Guard Frontieres ....peut on dire que le premier amour ne s'oublie jamais?

«c est vrai que c est les 2 chose pour moi . Je n aurais jamais pût courrir a ce niveau sans les gardes frontière. Mais a la base je suis pationner part ce sport et j ai fournit de gros effort pour atteinde l élite mondial qui ma permi d avoir un statut de sportif chez les gardes frontière. Dans la vie y a rien sans rien. Les gardes frontière m on fait confiance après les résultat obtenu. Et cet saison J au eut une super proposition pour repartir alors je n ai pas hésiter».